Nos approvisionnements et notre relation avec la filière bovine française

LE CHEPTEL EUROPÉEN, SEULE SOURCE D’APPROVISIONNEMENTS

Pour ses approvisionnements, Moy Park Beef Orléans privilégie les circuits courts en se fournissant directement auprès d’une quarantaine d’abattoirs référencés localisés en France, en Irlande et aux Pays-Bas. Les exigences en termes de qualité sont identiques quel que soit le pays de provenance des viandes : traçabilité, procédures de sécurité alimentaire etc.

En 2015, Moy Park Beef Orléans a acheté 25 000 tonnes de viande bovine française. Ces volumes représentent environ 390 000 animaux. 

DES APPROVISIONNEMENTS EXCLUSIVEMENT ISSUS D’ABATTOIRS RÉFÉRENCÉS

La quarantaine d’abattoirs et salles de désossage avec lesquels travaille le site ont été retenus suite à des audits qualité vérifiant le respect rigoureux du cahier des charges. Ce dernier impose aux abatteurs et aux désosseurs de respecter différentes Bonnes Pratiques liées à la traçabilité, la sécurité, l’hygiène, au respect du bien-être des animaux et à la qualité de la viande livrée. Ils sont contrôlés tous les ans par le département Qualité Fournisseurs et par un organisme indépendant (plus de 380 points d’audit au total). 

En France, Moy Park Beef Orléans travaille directement auprès de 28 abattoirs référencés, avec lesquels l’entreprise entretient une relation de longue durée (près de 30 ans pour certains d’entre eux).

PROMOUVOIR LES BONNES PRATIQUES D’ÉLEVAGE

Moy Park Beef Orléans encourage ses fournisseurs à s’approvisionner auprès d’élevages engagés dans des démarches de Bonnes Pratiques. En France, c’est la Charte des Bonnes Pratiques d’Elevage mise en place par la CNE (Confédération Nationale de l’Élevage) qui a été choisie comme référence. Les viandes venant des Pays-Bas et d’Irlande proviennent également de programmes garantissant les Bonnes Pratiques en ferme.

POUR RENFORCER LA CONFIANCE DU CONSOMMATEUR

Les objectifs sont, d’une part, d’encourager les éleveurs à s’engager formellement dans des démarches qualité et, d’autre part, d’unir les acteurs pour assurer les Bonnes Pratiques tout au long de la filière bovine.

UN RÔLE ÉCONOMIQUE STRATÉGIQUE POUR LA FILIERE BOVINE FRANCAISE

Moy Park Beef Orléans est depuis plus de 25 ans un acteur structurant de la filière bovine française. L’entreprise élabore en effet ses steaks hachés surgelés avec des pièces de viande bovine provenant principalement de l’avant de l’animal, comme l’épaule, le collier et le plat de côtes. Or, ces morceaux, autrefois prisés par les consommateurs, notamment pour la recette du pot au feu, sont de moins en moins cuisinés. En les privilégiant dans ses achats, l’entreprise favorise les débouchés pour ces viandes, contribue à leur valorisation et participe ainsi à l’équilibre économique du marché de la viande bovine.

Au-delà, Moy Park Beef Orléans multiplie depuis plus de 10 ans les initiatives pour développer la contractualisation au sein de la filière bovine. Cette démarche a pour objectif de sécuriser une partie des approvisionnements français dans un contexte de diminution du cheptel bovin, mais surtout de garantir un débouché à des éleveurs qui recherchent une alternative à un marché volatil et incertain. 

Une relation de confiance s’est instaurée sur la durée entre Moy Park Beef Orléans, ses partenaires abatteurs et plus de 1 200 éleveurs au travers de leurs organisations de production. Cette confiance se traduit par la mise en place d’une production sécurisée, planifiée et anticipée, qui permet :

  • de sécuriser les approvisionnements de Moy Park Beef Orléans en réservant individuellement des animaux en élevage
  • de définir une mécanique de fixation des prix indépendante des fluctuations de marché, acceptée par toutes les parties, qui garantit une rentabilité économique et une sécurisation du revenu pour tous, à commencer par les éleveurs engagés
  • de garantir aux éleveurs de disposer d’un débouché et d’une vision à moyen/long terme pour planifier production et investissements
  • de mettre en valeur une production de bovins issus d’élevages qui respectent la « Charte de Bonnes Pratiques d’Elevage » 

Pour 2015, Moy Park Beef Orléans a réservé plus de 30 000 bovins auprès de la filière française. L’entreprise se positionne ainsi parmi les acteurs les plus dynamiques dans le déploiement de schémas de contractualisation avec l’élevage français. Pour aller plus loin, Moy Park Beef Orléans propose aussi désormais de développer un engagement sur deux ans. Ainsi les éleveurs ont une visibilité de débouché dès la naissance des veaux et peuvent sereinement faire le choix de les élever plutôt que de les vendre à l’âge de 15 jours.